Photographier les oiseaux du Costa Rica

J’animerai un atelier photo de 8 jours au Costa Rica, du 17 au 24 février 2019. J’y ai fait un voyage exploratoire de trois semaines en février 2017 et j’ai repéré de nombreux sites intéressants pour l’observation et la photographie d’oiseaux. Nous ne visiterons que les sites les plus prometteurs pour la photo d’oiseaux. 

 

Colibri jacobin mâle, Costa Rica, février 2017

300mm f/2,8 II + 1,4x; 1/60, f/10, ISO 125.

5 Flashs

Trépied

Photo : Daniel Dupont

Nous aurons l’occasion de photographier des colibris en multiflashs à trois endroits. Cette espèce n’était présente qu’à l’un des sites.

 

Le Costa Rica 2019

Date : 17 au 24 février 2019.

Coût : 2000,00 $ + taxes.

Acompte de réservation : 500,00 $.

Paiement final : 15 décembre 2018.

Nombre de places : 6 places.

Coût du covoiturage : 500,00 $ + les taxes.

Arrivée et départ : Aéroport de San José.

Coût pour les conjoints accompagnateurs et qui ne font pas de photos : 750,00 $ plus taxes.

Prendre note : Le transport, la nourriture et l’hébergement ne sont pas inclus.

 

Matériel recommandé pour la photo d’oiseaux :

Objectif : 100-400mm, 150-600mm, 300mm, 500mm, 600mm et similaires.

Multiplicateur : 1,4x, 1,7x et 2x, recommandé en fonction de votre objectif.

Flash et Better Beamer : très fortement recommandés.

Trépied : fortement recommandé.

Réservation

daniel@danieldupont.ca

 

Araçari à collier, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II ; 1/800, f/5,6, ISO 640.

Flash et Better Beamer

Trépied

Photo : Daniel Dupont

L’Araçari à collier fait partie de la famille des toucans. À un des sites que nous visiterons, nous devrions avoir plusieurs occasions de le photographier.

Lors du repérage, j’ai photographié plus de 125 espèces d’oiseaux, généralement de très près. Mon intention n’était pas d’observer un maximum d’espèces d’oiseaux pendant le voyage, mais de trouver les sites les plus intéressants pour la photo d’oiseaux. Je n’ai pas apporté de télescope, ce qui aurait permis d’observer beaucoup plus d’oiseaux.

 

Conure de Hoffmann, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II + 1,4x; 1/1600, f/5,6, ISO 500.

Flash et Better Beamer

Trépied

Photo : Daniel Dupont

Nous devrions avoir l’occasion de photographier plusieurs espèces de perroquets, dont cette Conure de Hoffmann.

À la suite du repérage, j’ai donc conçu un itinéraire qui devrait nous permettre de photographier plus d’une centaine d’espèces. J’aurai aussi deux systèmes de flashs permettant de figer les ailes des colibris et que les participants utiliseront en alternance. Nous installerons le système dans un minimum de trois sites où nous pourrions photographier environ une vingtaine d’espèces de colibris en multiflashs.

 

Colibri de Rivoli femelle, Costa Rica, février 2017

300mm f/2,8 II + 1,4x; 1/40, f/11, ISO 125.

5 Flashs

Trépied

Photo : Daniel Dupont

Cette femelle Colibri de Rivoli est venue s’alimenter sur une fleur disposée à son intention. Le système de multiflashs permet de figer complètement les ailes des colibris.

J’aurai avec moi deux systèmes de multiflashs et nous alternerons aux 15 à 20 minutes pour leur utilisation. Les participants doivent avoir deux flashs et l’un de ceux-ci pourrait être utilisé dans les multiflashs. Si vous n’avez pas deux flashs, je pourrai vous en prêter un pour que vous l’apportiez dans vos bagages.

Colibri thalassin mâle, Costa Rica, février 2017

300mm f/2,8 II + 1,4x; 1/60, f/9, ISO 125.

5 Flashs

Trépied

Photo : Daniel Dupont

En employant un système de multiflashs, il est possible de figer parfaitement les ailes des colibris et d’obtenir des positions inusitées.

En participant à cet atelier, vous pourrez enfin réaliser votre rêve : vivre un safari photo dans un univers tropical et très différent de celui auquel vous êtes habitué. L’avantage de participer à un atelier photo avec un photographe professionnel est d’améliorer le côté technique et artistique de vos photos et d’optimiser l’utilisation de votre temps et de vos énergies.

Calliste à coiffe d’or mâle, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II + 1,4x; 1/1000, f/5,6, ISO 1000.

Flash et Better Beamer

Trépied

Photo : Daniel Dupont

La Caliste à coiffe d’or est un oiseau magnifique qui est présent à plusieurs sites.

J’encadrerai le groupe et vous conseillerai chaque jour en fonction des situations et des conditions de prise de vues afin que cette expérience demeure mémorable. Vous apprendrez aussi comment faire l’approche d’espèces variées et vous pourrez par la suite appliquer ces connaissances lors de vos prochaines sorties.

 

Toucan à carène, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II ; 1/800, f/5,6, ISO 2500.

Flash et Better Beamer

Trépied

Photo : Daniel Dupont

Il est possible de photographier le Toucan à carène à plusieurs sites au Costa Rica, mais j’ai repéré un site où il est possible de le photographier de très proche. Nous y ferons un minimum d’une journée et demie de photo.

L’horaire est conçu afin de profiter au maximum de votre temps et concentrer les déplacements sur l’heure du midi lorsque la lumière est trop forte pour permettre de bonnes photos. Vous devriez faire plus de 8 heures de photographie par jour.

Je vérifierai régulièrement vos photos directement sur votre appareil, et vous conseillerai pour la composition ainsi que pour l’ajustement de l’exposition. J’expliquerai entre autres l’importance de l’analyse de l’histogramme.

 

Horaire :

Jour 1 : AM et PM :

Visite d’un parc naturel pour y photographier des oiseaux à des mangeoires et des colibris à des abreuvoirs. Ce site ne peut être utilisé pour des photos en multiflashs. Il y a environ 7 espèces de colibris spécifiques à ce site.

Campyloptère violet mâle, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II ; 1/1600, f/5,6, ISO 1000.

Flash et Better Beamer

Trépied

Photo : Daniel Dupont

Le Campyloptère violet est l’un des plus beaux colibris du Costa Rica. Je ne l’ai observé qu’à ce site. Nous prendrons le temps nécessaire afin que vous obteniez de bonnes photos.

 

Jour 2 : AM et PM :

Visite d’un site naturel privé pour y photographier des oiseaux à des scénarios de prise de vues (j’y ai photographié plus de 15 espèces, dont trois espèces de toucans). Les oiseaux y sont attirés avec des fruits. Ce site peut être utilisé pour des photos en multiflashs. J’y ai photographié, en multiflashs, 4 espèces de colibris que je n’ai pas observées à d’autres sites.

Cassique de Montazuma, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II ; 1/640, f/5,6, ISO 2000.

Flash et Better Beamer

Trépied

Photo : Daniel Dupont

Le Cassique de Montezuma est de la taille d’une corneille. Il a une grande distribution au Costa Rica, mais il est plus facile de le photographier à ce site.

Toucan tocard, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II ; 1/1000, f/5,6, ISO 1600.

Flash et Better Beamer

Trépied

Photo : Daniel Dupont

Le Toucan tocard est aussi de forte dimension : 60 centimètres de haut. Il est possible de le photographier de très près à ce site et je m’assurerai que tous les participants aient de bonnes photos de cette espèce.

 

Jour 3 : AM :

Visite du même site que la journée précédente afin de faire des photos de colibris en multiflashs et afin de s’assurer que tous les participants ont des photos des toucans.

Ariane à ventre gris mâle, Costa Rica, février 2017

300mm f/2,8 II + 1,4x; 1/60, f/9, ISO 125.

5 Flashs

Trépied

Photo : Daniel Dupont

 

Colibri à queue bronzée mâleCosta Rica, février 2017

300mm f/2,8 II + 1,4x; 1/60, f/9, ISO 125.

5 Flashs

Trépied

Photo : Daniel Dupont

 

PM :

Nous prendrons la route pour un lodge où des Aras rouges sont nourris avec des fruits et des graines de tournesol. Nous tenterons d’y photographier cette espèce vedette et les autres espèces possibles.

 

Ara rouge, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II + 1,4x; 1/1600, f/5,6, ISO 1600.

Main levée

Photo : Daniel Dupont

L’Ara rouge est sans nul doute l’une des espèces vedettes de cet atelier. Nous visiterons plus d’un site pour le photographier.

 

Sapajou capucinCosta Rica, février 2017

500mm f/4 II + 1,4x; 1/2000, f/5,6, ISO 800.

Main levée

Photo : Daniel Dupont

Lorsque j’attendais l’arrivée des aras, une troupe de Sapajous capucins sont passés à portée de ma caméra. Nous devrions avoir quelques occasions d’en photographier.

 

Jour 4 : AM :

Nous tenterons à nouveau de photographier les aras en vol et perchés autour des mangeoires.

Ara rouge, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II ; 1/2000, f/5,6, ISO 400.

Main levée

Photo : Daniel Dupont

Afin de réussir des photos de cette espèce en vol, il est utile d’avoir un objectif plus léger, ou d’être en mesure d’employer un 500mm à main levée.

 

Mi-AM :

Nous ferons un arrêt à une plage pour photographier des Frégates superbes en vol. 

 

Frégate superbe, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II + 1,4x; 1/2000, f/5,6, ISO 640.

Main levée

Photo : Daniel Dupont

 J’ai repéré quelques plages où il sera possible de photographier des frégates en vol.

 

PM :

Nous ferons une première sortie en bateau (14 à 17 h 30) sur la rivière Tarcoles. J’y ai photographié 35 espèces et observé 43 espèces lors du repérage.

Buse noire, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II + 1,4x; 1/1250, f/5,6, ISO 1600.

Main levée

Photo : Daniel Dupont

C’était la première occasion que j’avais de photographier la Buse noire. Cet oiseau n’était aucunement effrayé par la présence du bateau.

Onoré du Mexique, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II ; 1/1250, f/5,6, ISO 500.

Main levée

Photo : Daniel Dupont

L’avantage du bateau est d’être en mesure d’approcher les oiseaux de très près. Nous ferons donc deux sorties sur la rivière Tarcolès.

 

Jour 5 : AM :

Deuxième sortie ( 6 am à 9 h) en bateau sur la rivière Tarcolès :

 

Martin pêcheur vert, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II + 2x; 1/640 (IS), f/8, ISO 5000.

Main levée

Photo : Daniel Dupont

Ce Martin pêcheur vert était perché à l’ombre dans les mangroves. En faisant deux sorties en bateau, nous augmenterons nos chances de le photographier et d’obtenir une meilleure lumière.

 

Courlis corlieu, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II + 2x; 1/1000, f/8, ISO 3200.

Main levée

Photo : Daniel Dupont

 Le Courlis corlieu est présent dans le Bas-Saint-Laurent à l’automne, mais il est difficile d’approche. Depuis le bateau, il est plus aisé de l’approcher.

Nous prendrons la route après la sortie en bateau pour nous rendre dans la vallée de Dota pour y photographier des colibris et le Quetzal.

 

PM :

Photo de colibris en multiflashs; il devrait y avoir de 4 à 6 espèces différentes des autres sites.

 

Voici l’un des sites où nous pourrons installer deux systèmes de cinq flashs.

 

Colibri insigne mâle, Costa Rica, février 2017

300mm f/2,8 II + 1,4x; 1/40, f/11, ISO 125.

5 Flashs

Trépied

Photo : Daniel Dupont

Jour 6 : AM et PM :

 

Nous ferons des photos en multiflashs au même endroit toute la journée. Le vidéo sur ma page Facebook a été fait à cet endroit. Il est aussi possible de photographier plusieurs espèces d’oiseaux à ce lodge. Des mangeoires à fruits y sont installées ainsi que plusieurs abreuvoirs à colibris.

 

 

Colibri de Rivoli mâle, Costa Rica, février 2017

300mm f/2,8 II + 1,4x; 1/40, f/11, ISO 125.

5 Flashs

Trépied

Photo : Daniel Dupont

 

Jour 7 : AM :

Sortie pour photographier le Quetzal (départ 5 h 30, retour au lodge 8h).

 

Bruant chingolo, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II + 1,4x; 1/2000, f/5,6, ISO 500.

Flash et Better Beamer

Main levée

Photo : Daniel Dupont

J’ai photographié ce Bruant chingolo sur les terrains du lodge où nous devrions résider.

 

Mi-AM et PM :

Après le déjeuner, nous nous déplacerons sur un site à moins d’un km pour des photos d’oiseaux à des mangeoires à fruits et pour des colibris en multiflashs. De 4 à 5 espèces de colibris fréquentent le site, dont une espèce très localisée.

Pic glandivore, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II + 1,4x; 1/1000, f/5,6, ISO 1000.

Flash et Better Beamer

Trépied

Photo : Daniel Dupont

Lors de mon passage, un couple de Pics glandivores nichait à proximité du site où j’avais installé les flashs pour les colibris.

Colibri scintillant femelle, Costa Rica, février 2017

300mm f/2,8 II + 1,4x; 1/60, f/10, ISO 125.

5 Flashs

Trépied

Photo : Daniel Dupont

Le Colibri scintillant est l’une des espèces vedettes de ce site et c’est le seul endroit où je l’ai observé.

 

Jour 8 : AM :

Possible sortie pour photographier le Quetzal si nous n’avons pas réussi la veille (départ 5 h 30, retour au lodge 8h). Après le déjeuner, nous nous déplacerons à un site à moins d’un km pour des photos d’oiseaux à des mangeoires à fruits et pour des colibris en multiflashs. De 4 à 5 espèces de colibris fréquentent le site, dont une espèce très localisée.

Merle des montagnes, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II + 1,4x; 1/1000, f/5,6, ISO 2500.

Main levée

Photo : Daniel Dupont

Le Merle des montagnes est présent en altitude, mais il est moins abondant que son cousin le Merle fauve (l’oiseau emblème du Costa Rica).

Quetzal resplendissant, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II + 1,4x; 1/1000, f/5,6, ISO 1000.

Main levée

Photo : Daniel Dupont

Le Quetzal superbe étant l’un des oiseaux que nous désirons absolument photographier, nous ferons plus d’une sortie afin de l’immortaliser.

Quetzal resplendissant, Costa Rica, février 2017

500mm f/4 II + 1,4x; 1/1000, f/5,6, ISO 1000.

Main levée

Photo : Daniel Dupont

Le Quetzal resplendissant est reconnu comme l’un des plus beaux oiseaux du monde. La queue du mâle fait près d’un mètre de longueur. Il est possible de l’observer très tôt le matin et en fin de journée.

Nous reprendrons la route pour San José vers 14h 30. La route pourrait prendre de 2 à 3 heures. Nous coucherons à un hôtel à proximité de l’aéroport.

 

Info après réservation :

Je vous enverrai la liste complète des oiseaux que j’ai photographiés lors des ateliers précédents, ainsi qu’une liste de choses utiles à ne pas oublier pour l’atelier, telles que  type de vêtements, chaussures, chapeau, etc. 

L’hôtel :

Je ferai les réservations d’hôtel pour l’ensemble des participants.

Les repas :

Nous prenons généralement le dîner ensemble, ce qui permet un échange entre les participants. Je suis toujours disponible pour répondre à vos questions lors de cette période. La pose dîner est généralement entre 11h00 et 13h30. Nous profitons aussi de cette pause pour nous déplacer d’un site à l’autre.

Nous prendrons généralement les repas du soir au restaurant du lodge où nous demeurerons. La majorité d’entre eux offre des buffets ou des repas à la carte.

La majorité des déjeuners sont inclus dans le prix des chambres. Vous pourrez vous joindre à moi et à une partie du groupe pour déjeuner à l’hôtel. L’important est d’être prêt pour le rendez-vous matinal et de ne pas faire attendre le groupe.

Le transport :

Il vous est possible d’effectuer la location d’un véhicule, mais je vous recommande de covoiturer avec la majorité du groupe, ce qui évite des problèmes dans la circulation et vous permet un certain repos entre les sites.

 

Le Costa Rica 2019

Date : 17 au 24 février 2019.

Coût : 2000,00 $ + taxes.

Acompte de réservation : 500,00 $.

Paiement final : 15 décembre 2018.

Nombre de places : 6 places.

Coût du covoiturage : 500,00 $ + les taxes.

Arrivée et départ : Aéroport de San José.

 

Prendre note : Le transport, la nourriture et l’hébergement ne sont pas inclus.

Réservation

daniel@danieldupont.ca