Rapport de l’atelier : Les limicoles et paysages du Bas-Saint-Laurent

Du 7 et 9 septembre dernier, j’ai animé un atelier de photo de limicoles et de paysages dans la région de Rimouski. Nous avons fait plusieurs sorties de photo de limicoles, des photos de deux couchers de soleil et quelques heures de photos de paysage.

 

Bécasseau semipalmé, Bas-Saint-Laurent, septembre 2018
500mm f/4 II + 1,4x; f/5,6, 1/1600 sec, ISO 320
Flash et Better Beamer
Trépied
Photo : Daniel Dupont

 

Malgré la faible densité d’oiseaux à certains des sites visités, nous avons trouvé plusieurs espèces à mon endroit favori. En fin de matinée, nous étions généralement entourés de cinq à six espèces regroupant entre 100 à 250 oiseaux, dont ce Bécasseau semipalmé.

Malgré l’été chaud et sec et le climat maritime qui est parfois difficile à prévoir, nous avons eu un temps plus froid que ce à quoi nous étions habitués dans les derniers mois. Nous avons tous réussi des photos de plusieurs espèces de limicoles.

 

Bécasseau minuscule, Bas-Saint-Laurent, septembre 2018
500mm f/4 II + 1,4x ; f/8, 1/1000 sec, ISO 400
Flash et Better Beamer
Trépied
Photo : Daniel Dupont

 

Nous avons photographié le Bécasseau minuscule à tous les jours car il était omniprésent sur les plages du Bas-Saint-Laurent.

Depuis maintenant 15 ans,  je visite le Bas-Saint Laurent à cette période de l’année afin d’y photographier des limicoles. Je pense que cette année fut l’une de mes meilleures en raison de la lumière et de la présence des oiseaux.

Ceux-ci ont été plus que collaborateurs malgré le passage quotidien d’un ou deux Faucons pèlerins. J’ai connu des années où il y avait plus d’espèces, mais les oiseaux étaient plus farouches et l’approche était plus compliquée. Certaines années, les espèces étaient présentes, mais le ciel était couvert. Cette année, les éléments étaient alignés en notre faveur.

 

Bécasseau variable, Bas-Saint-Laurent, septembre 2018
500mm f/4 II + 1,4x; f/5,6, 1/1600 sec, ISO 500
Flash et Better Beamer
Trépied
Photo : Daniel Dupont

 

Lorsque j’ai repéré ce Bécasseau variable, il était à la limite d’un groupe de plus de 100 oiseaux. Celui-ci est légèrement plus gros et le bec est plus long et courbé que les autres espèces présentes, ce qui permet de l’identifier si l’on est attentif.

Les oiseaux étaient tellement collaborateurs que nous avons été en mesure de nous approcher de celui-ci sans apeurer les autres espèces. L’important est de prendre son temps et surtout de se déplacer lentement.

 
 
Coucher de soleil, Bas-Saint-Laurent, septembre 2018
70-200mm f/2,8 II @ 160mm; f/22, 1/8sec, ISO 100
Filtre Lee graduel 0,9H
Trépied, télécommande et niveau
Photo : Daniel Dupont

 

J’ai profité de cette occasion pour démontrer l’importance de l’utilisation des filtres graduels afin de bien équilibrer la luminosité du ciel et du sol. 

Les cinq participants ont pu améliorer plusieurs facettes techniques, dont l’approche des limicoles en groupe, la prise de photo d’oiseaux en milieu découvert, l’ajustement de l’exposition et de la puissance du flash. Ils ont aussi développé leurs côtés artistiques lors des photos du coucher de soleil.

 

Pluvier semipalmé avec sa proie, Bas-Saint-Laurent, septembre 2018
500mm f/4 II + 1,4x; f/7,1, 1/1250 sec, ISO 320
Flash et Better Beamer
Trépied
Photo : Daniel Dupont

 

Lorsque la marée monte, elle inonde de petits bassins qui se remplissent aussi de proies pour les limicoles. Ce Pluvier semipalmé se déplaçait d’une mare à l’autre pour attraper de petits invertébrés.

Un atelier de 3 jours est très intéressant, puisqu’il permet aux participants de s’initier au fonctionnement en groupe et d’entrevoir les possibilités d’apprentissage lors d’ateliers prolongés de 5 à 10 jours. Je tenterai d’offrir plus d’ateliers de 3 et 4 jours dans les prochains mois.

 

Tournepierre à collier, Bas-Saint-Laurent, septembre 2018
500mm f/4 II + 1,4x; f/5,6, 1/1250 sec, ISO 250
Flash et Better Beamer
Trépied
Photo : Daniel Dupont

 

Le Tournepierre à collier est beaucoup plus gros que la plupart des autres espèces de limicoles. Il s’identifie aussi à la coloration de ses pattes. Nous l’avons photographié à un seul des sites visités.

Je devrais animer à nouveau cet atelier l’année prochaine selon l’intérêt des participants. Si vous êtes intéressés à y participer, je vous invite à communiquer avec moi.

Avant de participer à cette formation, il est idéal d’avoir déjà participé à un ou des cours de photo dont : Comprendre et saisir la lumière et Améliorer ses photos d’oiseaux.

 

 

De gauche à droite ; Serge Nadeau, Diane Desrochers, Jean-Pierre Gagnon, Mireille Picard, Yvan Comeau, Serge Quenneville, Caroline Beaulieu et moi-même.

Voici des commentaires et des photos prises par les participants à l’atelier : 

 

Tournepierre à collier, Bas-Saint-Laurent, septembre 2018
300mm f/2,8 II + 2x; f/8, 1/1250 sec, ISO 500
Flash et Better Beamer
Trépied
Photo : Diane Desrochers

 

 

Bécasseau variable, Bas-Saint-Laurent, septembre 2018
100-400mm f/4,5-5,6 + 1,4x; f/6,3 1/2000 sec, ISO 500
Trépied
Photo : Serge Nadeau

 

À titre de première participation à un voyage-atelier, je dois vous avouer que je ne savais pas à quoi m’attendre! Si, si… Est-ce que les limicoles seraient au rendez-vous? Quelle serait l’ambiance du groupe? Et que se passerait-il du côté de Dame Nature?

Eh bien, toutes ces inquiétudes se sont vite dissipées en constatant que Herr Master Dupont a plusieurs plans alternatifs à nous proposer au cas où… Mais comme la chance nous a souri sur tous ces plans, nous avons pu donc atteindre nos objectifs d’apprentissage aussi bien en paysage qu’en photographie animalière.

À vous maintenant d’évaluer nos devoirs, n’est-ce pas? Au plaisir de vous rencontrer dans un prochain voyage-atelier. 

Cordialement,

Serge Nadeau

 

Bécasseau variable, Bas-Saint-Laurent, septembre 2018
300mm f/2,8 II + 2x; f/5,6, 1/1600 sec, ISO 500
Flash et Better Beamer
Trépied
Photo : Jean-Pierre Gagnon

 

J’assiste régulièrement aux ateliers qu’offre Daniel Dupont. Toutes les fois, je suis impressionné de la qualité et de la pertinence des activités proposées. Rien n’est laissé au hasard. Nous avons fait surtout de la photo d’oiseaux de rivage, mais aussi de paysages lorsque la marée n’était pas favorable ou encore au coucher du soleil.

En outre, M. Dupont supervise la prise d’images de chacun des participants et il fait montre d’une grande générosité en ce qui a trait aux conseils d’ordre technique ou artistique. J’ai profité d’un séjour fort enrichissant sur le plan de la photographie et des plus agréables à tout point de vue.

Jean-Pierre Gagnon

 

Bécasseau semipalmé, Bas-Saint-Laurent, septembre 2018
500mm f/4 + 1,4x; f/8, 1/1250 sec, ISO 500
Flash et Better Beamer
Trépied
Photo : Yvan Comeau

 

Atelier fascinant et très formateur, grâce à la diversité des genres de photos : couchers de soleil, paysages marins, limicoles en grand nombre. Et il y avait Daniel pour nous distribuer son enseignement.

Bon prof. belle gang, La totale!

Yvan Comeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *