Photographier l’Islande en juin 2020

Du 30 mai au 6 juin 2020, j’animerai un voyage atelier de photo de huit jours en Islande. L’atelier sera consacré à la photo de nature : oiseaux et paysages. Nous immortaliserons les paysages spectaculaires que cette île volcanique peut offrir.

Nous porterons une attention particulière aux nombreuses chutes, cascades, rivières, ainsi qu’aux glaciers. Lors de l’atelier 2019, j’y ai fait plus de 8949 photos en 10 jours de prise de vues.

L’atelier sera consacré à la photo de paysage, mais nous ferons aussi des photos animalières, selon la présence des oiseaux et l’observation possible de Caribous.

Nous ferons aussi des arrêts afin de photographier des moutons et des chevaux, qui sont omniprésents en Islande.

Glacier Jokulsarlon, Islande, mai 2019

70-200mm f/2,8 II @ 142mm; 1/80 sec, f/11, ISO 100

Filtre neutre graduel Lee 0,6S

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Photo: Daniel Dupont

Nous visiterons le secteur du glacier Jokulsarlon à plus d’une reprise afin d’y photographier des icebergs qui s’en détachent. Nous avons eu cette lumière et ce positionnement des glaces à notre deuxième passage.

Photographier l’Islande en juin 2020

Date : 30 mai au 6 juin 2019.

Nombre de places : 8 places, reste 6 places.

Coût : 2250,00 $ + taxes.

Acompte de réservation : 500,00 $ + taxes.

Solde dû : 1er avril 2020.

Covoiturage : Je ferai la location d’un minibus et le coût est de 750,00 $ + taxes par personne.

Coût pour les conjoints accompagnateurs et qui ne font pas de photo : 1250,00 $ plus taxes.

Prendre note : les repas, l’hébergement et le transport pour se rendre et se déplacer sur place ne sont pas inclus.

Le coût de la vie est très élevé en Islande : l’essence est à près de 3,00 $ le litre. Vous devez prévoir entre 80,00 et 100,00 $ par jour pour les repas et de 175,00 $ à 300,00 $ par jour pour l’hébergement selon la ville où nous coucherons.

Pour réserver

daniel@danieldupont.ca

Chute, Islande, mai 2019

16-35mm f/2,8 II @ 16mm; 1,3 sec, f/16, ISO 100

Filtre neutre Lee Little Stopper

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Photo: Daniel Dupont

Cette chute est assurément la plus spectaculaire que j’ai observée lors de tous mes voyages. Un passage permet de se rendre derrière celle-ci pour réaliser des photos. L’imperméable est de mise et la sensation est magique, mais ce site requiert une certaine mobilité pour s’y rendre.

Formations théoriques et pratiques recommandées avant de participer à cet atelier :

Ces formations ne sont pas obligatoires, mais vous permettront d’obtenir de meilleurs résultats et d’intégrer plus facilement les apprentissages sur le terrain.

Cours théorique :                                                              

Pour réserver

daniel@danieldupont.ca

Glace et plage de sable noir, Islande, mai 2019

70-200mm f/2,8 II @ 140mm; 1/3 sec, f/18, ISO 100

Filtre polarisant, filtre neutre Lee 0,9, filtre neutre graduel Lee 0,6H

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Photo: Daniel Dupont

L’intérêt premier de cet atelier est de photographier les magnifiques paysages côtiers de l’Islande. Nous coucherons deux nuits à proximité de ce secteur afin d’y faire plus d’une visite. En fonction de la météo, nous pourrions tenter d’y photographier un coucher de soleil.

Matériel recommandé pour la photo de paysage :

Objectifs : 16-35mm, 24-70mm, 70-200mm ou équivalent.

Trépied : essentiel.

Télécommande : fortement recommandée.

Filtre polarisant : essentiel.

Filtre neutre : très fortement recommandé.

Filtre neutre graduel : très fortement recommandé; il permet d’équilibrer la luminosité du ciel et du sol.

Matériel recommandé pour la photo animalière :

Objectif : 70-200mm,100-400mm, 200-500mm, ou similaire.

Trépied : très fortement recommandé.

Flash externe et Better Beamer : recommandé.

Pour réservation : 

daniel@danieldupont.ca

Cette période de l’année coïncide aussi avec la nidification et nous devrions avoir de nombreuses opportunités pour photographier plusieurs espèces d’oiseaux, dont : Sterne arctique, Eider à duvet, Fulmar boréal, Huîtrier pie, Barge à queue noire, etc.

Bergerie, Islande, mai 2019

70-200mm f/2,8 II @ 95mm; 1/40 sec, f/11, ISO 100

Filtre polarisant, filtre neutre graduel Lee 0,6S

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Photo: Daniel Dupont

Lors de nos déplacements, nous ferons de nombreux arrêts en prenant soin d’intégrer des éléments architecturaux dans nos compositions. Cette bergerie offrait un potentiel photographique intéressant.

L’Islande est un immense rocher. Son passé volcanique est responsable de plusieurs coulées de lave qui sont encore visibles. La population de l’Islande est de 330 000 résidents et 1,6 million de personnes visitent le pays chaque année.

Gullfoss, Islande, mai 2019

70-200mm f/2,8 II @ 95mm; 1/4 sec, f/22, ISO 100

Filtre neutre Lee Little Stopper, filtre neutre graduel Lee 0,6S

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Photo: Daniel Dupont

La chute de Gullfoss est assurément l’une des plus impressionnantes que j’ai observées. Il est facile de comparer la dimension de la cascade à la taille des gens qui marchent sur le sentier.

Chute, Islande, mai 2019

16-35mm f/2,8 II @ 16mm; 1/4 sec, f/22, ISO 100

Filtre polarisant, filtre neutre Lee 0,9

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Télécommande et niveau

Photo: Daniel Dupont

Nous passerons la nuit à quelques minutes de cette chute afin d’y être tôt le matin, avant l’affluence des touristes.

Moi qui aime photographier des chutes et des cascades, j’ai été servi à souhait, car elles y sont innombrables. Nous visiterons les plus spectaculaires, mais aussi des chutes moins connues et très photogéniques. J’ai été fortement impressionné par le potentiel photographique et photogénique de l’Islande.

Nous débuterons et terminerons l’atelier à Reykjavik. La formation sera concentrée dans la partie sud de l’Islande, soit de la péninsule Snaefellsnes (village d’Anarstapi), jusqu’à la petite ville de Hofnn.

Nous couvrirons ainsi la plus belle partie de l’Islande et environ 750 km de côte entre les deux villes. Nous devrions rouler entre 1500 km et 2000 km au total de ce voyage atelier.

Arche, Islande, mai 2019

16-35mm f/2,8 II @ 17mm; 5 sec, f/22, ISO 100

Filtre polarisant, filtre neutre Lee Little Stopper, filtre neutre graduel Lee 0,6H

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Télécommande et niveau.

Photo: Daniel Dupont

Cette arche est spectaculaire à photographier. Selon la marée, les vagues passent par l’arche principale et par la petite arche secondaire du côté droit d’où l’eau s’écoule en cascadant sur les rochers.

Chèvres, Islande, mai 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 158mm; 1/1000 sec, f/8, ISO 200

Main levée

Photo: Daniel Dupont

Les chèvres et moutons font partie du paysage islandais et ils sont virtuellement dans tous les champs. Nous devrions avoir de multiples occasions d’en photographier.

L’atelier :

L’avantage de participer à un atelier photo avec un photographe professionnel est d’optimiser l’utilisation de votre temps, de vos énergies et d’améliorer les côtés techniques et artistiques de vos photos. J’encadrerai le groupe et vous conseillerai chaque jour en fonction des situations et des conditions de prise de vues afin que cette expérience demeure mémorable.

Paysage côtier, Islande, mai 2019

24-70mm f/2,8 II @ 70mm; 1/2 sec, f/22, ISO 100

Filtre neutre Lee Little Stopper, filtre neutre graduel Lee 0,6S

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Télécommande et niveau.

Photo: Daniel Dupont

Nous visiterons plusieurs sites où il est possible de photographier des colonnes rocheuses sortant littéralement de la mer.

Pendant l’atelier, j’expliquerai les meilleures techniques pour réussir vos photos de nature. Que ce soit dans le cas d’un paysage, d’un Caribou des bois, d’un mouton, d’un cheval ou d’un oiseau, j’adapterai la théorie en fonction des sujets photographiés.

Chevaux, Islande, juin 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 114mm; 1/1600 sec, f/5,6, ISO 400

Main levée

Photo: Daniel Dupont

Nous visiterons des secteurs d’Islande où il est possible de photographier des chevaux. J’insisterai alors sur l’importance de savoir réagir rapidement en fonction des scènes à photographier.

Puisque nous serons principalement en milieu maritime, il pourrait y avoir des journées où le ciel sera relativement couvert et y avoir des averses. Il est donc important d’avoir une gaine de protection contre la pluie pour votre matériel photo, ainsi que des bottes de pluie.

Chapelle, Islande, mai 2019

24-70mm f/2,8 II @ 67mm; 1/80 sec, f/16, ISO 100

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Télécommande et niveau

Photo: Daniel Dupont

Nous ferons quelques arrêts afin de photographier de petites chapelles et églises.  

Les habitudes de vie des Islandais diffèrent des nôtres et sont moins axées sur la productivité. Les commerces ouvrent rarement avant 10 AM et ferment majoritairement à 17h.

Nous débutons généralement les journées entre 7h et 8h, selon la météo et l’endroit où nous avons couché. Les déjeuners inclus avec les hébergements sont rarement servis avant 8 h.

Nous tenterons de faire des photos d’un ou deux couchers de soleil, qui sont tardifs à cette période de l’année. J’ajusterai l’horaire en fonction des conditions météo.

Lupins, Islande, mai 2019

24-70mm f/2,8 II @ 44mm; 1/125 sec, f/16, ISO 100

Filtre polarisant, filtre neutre graduel Lee 0,6H

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Télécommande et niveau.

Photo: Daniel Dupont

Selon les années, les Lupins peuvent être omniprésents ou simplement en dormance en attente d’un climat plus doux. Lors de mon premier passage, il n’y en avait pratiquement pas et l’année dernière, la température étant plus chaude, ils abondaient.

Photo d’oiseaux :

Lors du repérage, j’ai photographié 35 espèces et lors de l’atelier 2019, nous avons photographié 29 espèces d’oiseaux. L’atelier ne sera pas orienté vers la photo d’oiseaux, mais nous y consacrerons certains efforts en fonction de l’intérêt de la majorité du groupe et de la présence d’espèces intéressantes.

Grive mauvis, Islande, mai 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 400mm; 1/2000 sec, f/10, ISO 500

Main levée

Photo: Daniel Dupont

La Grive mauvis est aussi présente en Islande que le Merle d’Amérique au Québec. J’ai photographié celle-ci devant l’un des hôtels où nous avons couché.

Huîtier pie, Islande, mai 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 320mm; 1/1000 sec, f/8, ISO 400

Main levée de la voiture

Photo: Daniel Dupont

L’Huîtier pie est omniprésent sur l’île. Nous devrions avoir plusieurs occasions de le photographier.

Barge à queue noire, Islande, mai 2018

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 320mm; 1/1000 sec, f/5,6, ISO 1000

Main levée de la voiture

Photo: Daniel Dupont

La Barge à queue noire est présente dans plusieurs secteurs de l’île. Nous devrions avoir quelques occasions de la photographier.

Chevalier gambette, Islande, mai 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 400mm; 1/2000 sec, f/5,6, ISO 320

Main levée

Photo: Daniel Dupont

Je n’ai observé le Chevalier gambette que dans quelques secteurs de l’île. Nous devrions l’observer, mais je ne peux garantir les opportunités de le photographier.

Courlis corlieu, Islande, mai 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 400mm; 1/2000 sec, f/5,6, ISO 320

Main levée

Photo: Daniel Dupont

Le Courlis corlieu est présent en bordure et dans l’estuaire du Fleuve Saint-Laurent à l’automne, mais il est plus facile d’approche en Islande.

Sterne arctique, Islande, mai 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 400mm; 1/2000 sec, f/8, ISO 320

Main levée

Photo: Daniel Dupont

J’ai repéré quelques endroits où niche la Sterne arctique et nous devrions avoir quelques occasions de la photographier.

Fulmar boréal, Islande, mai 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 164mm; 1/2000 sec, f/8, ISO 400

Main levée

Photo: Daniel Dupont

Le Fulmar boréal est relativement abondant et sa présence près des côtes m’a surpris. Nous devrions être en mesure de le photographier à quelques reprises en vol et peut-être aussi posé sur l’eau et cela de très près.

Mouette rieuse, Islande, mai 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 271mm; 1/2000 sec, f/8, ISO 320

Main levée

Photo: Daniel Dupont

Je n’ai observé la Mouette rieuse qu’à deux sites que nous visiterons pour y photographier d’autres espèces maritimes.

Goéland brun, Islande, mai 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 400mm; 1/2000 sec, f/8, ISO 320

Main levée

Photo: Daniel Dupont

Le Goéland brun n’est observé que quelques fois par année au Québec, généralement sur la Basse-Côte-Nord et en Gaspésie. Nous devrions avoir plusieurs occasions de le photographier durant ce voyage atelier.

Eider à duvet mâle, Islande, mai 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 400mm; 1/2000 sec, f/8, ISO 320

Main levée

Photo: Daniel Dupont

Lors de l’atelier de 2019, nous avons approché un groupe d’Eiders à duvet qui paradaient pour séduire des femelles. Ceux-ci étant en bordure de l’eau, nous les avons photographiés avec un 100-400mm.

Oie cendrée, Islande, mai 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 255mm; 1/2000 sec, f/5,6, ISO 400

Main levée

Photo: Daniel Dupont

J’ai découvert un site où il est possible de photographier cette espèce de relativement près. Nous y ferons un minimum d’une visite.

Bernache nonnette, Islande, mai 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 400mm; 1/2000 sec, f/8, ISO 320

Main levée

Photo: Daniel Dupont

La Bernache nonnette est généralement observée quelques fois à l’automne au Québec. Un certain nombre d’individus nichent en Islande et nous pourrions avoir l’occasion de la photographier en vol et peut-être aussi avec des poussins.

Phalarope à bec étroit, Islande, mai 2019

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 300mm; 1/2000 sec, f/5,6, ISO 400

Main levée

Photo: Daniel Dupont

Lors du repérage effectué en 2018, j’avais découvert un marais où il était possible de photographier des Phalaropes à bec étroit. Cette année, il y en avait plusieurs qui s’alimentaient au même endroit et nous avons tous été en mesure de les photographier.

Info après réservation :

À la suite de votre réservation, je vous remettrai des informations plus détaillées concernant l’horaire prévu, ainsi que les villages où nous coucherons. Je ferai les réservations d’hôtel pour l’ensemble des nuits et je vous confirmerai vos réservations avant le départ.

Je vous enverrai aussi une liste de choses utiles à ne pas oublier pour l’atelier, telles que types de vêtements, bottes, chaussures, tuque, etc.

Les repas :

Nous prendrons les dîners ensemble, souvent constitués d’un lunch, ce qui permet un échange entre les participants. Je suis toujours disponible pour répondre à vos questions lors de ces périodes. La pause dîner est généralement entre 11h00 et 13h30. Nous profitons aussi de cette pause pour nous déplacer d’un site à l’autre.

Pour le repas du soir, nous devrions les prendre principalement au restaurant du site où nous serons hébergés. Nous prendrons la majorité des déjeuners à l’hôtel, mais aussi quelques-uns sur la route en fonction du type d’hébergement.

Le transport :

Pour faciliter les déplacements, je ferai la location d’un minibus; le coût est de 750,00 $ par personne + taxes. Si vous préférez, il est aussi possible que vous fassiez une location de véhicule et que nous roulions en convoi. Je fournis alors une radio mobile pour chaque véhicule, ce qui permet de rester en contact avec le groupe. Tout au long du parcours, j’indique la route que nous emprunterons.

Photographier l’Islande en juin 2020

Date : 30 mai au 6 juin 2019.

Nombre de places : 8 places, reste 6 places.

Coût : 2250,00 $ + taxes.

Acompte de réservation : 500,00 $ + taxes.

Solde dû : 1er avril 2020.

Covoiturage : Je ferai la location d’un minibus et le coût est de 750,00 $ + taxes par personne.

Coût pour les conjoints accompagnateurs et qui ne font pas de photo : 1250,00 $ plus taxes.

Prendre note : les repas, l’hébergement et le transport pour se rendre et se déplacer sur place ne sont pas inclus.

Le coût de la vie est très élevé en Islande : l’essence est à près de 3,00 $ le litre. Vous devez prévoir entre 80,00 et 100,00 $ par jour pour les repas et de 175,00 $ à 300,00 $ par jour pour l’hébergement selon la ville où nous coucherons.

Pour réserver

daniel@danieldupont.ca