Mes photos préférées de l’année 2019

L’année 2019 a été prolifique pour moi et en voici quelques faits marquants :

  • Cette année soulignait mon 42e anniversaire de pratique de la photographie, dont 29 années comme professionnel.
  • L’animation de dix voyages ateliers, dont un safari-photo en Afrique du Sud.
  • Deux voyages exploratoires : France et Charlevoix à l’automne.
  • La participation au Salon de la photo de Québec et à celui de Laval.
  • La collaboration avec le magazine Photo News pour la publication de quatre chroniques.
  • Une entrevue dans le cadre de l’émission : « Pas plus bête que nous » en mai.
  • Une entrevue à la radio de Lévis en octobre.
  • La participation à trois épisodes de l’émission : « Sauvage comme une image » en novembre.

J’ai fait de nombreux voyages et ateliers qui m’ont amené à traverser l’Amérique de la Floride au Nouveau-Brunswick sans oublier le Costa Rica, la France, l’Islande et l’Afrique du Sud. En 2019, j’ai réalisé près de 75 000 photos.

Qu’il s’agisse de cours, d’ateliers d’une journée ou d’une semaine, 294 personnes ont participé à mes diverses formations. Tous ont profité de cette expérience pour améliorer leurs connaissances et la qualité de leurs photos. Plus de 240 personnes ont assisté à mes conférences, dont celle à la SPPQ.

J’espère vous rencontrer en 2020 dans une formation qui vous permettra de découvrir ou d’approfondir de nouvelles techniques et d’améliorer ainsi la qualité de vos photos.

Les photos :

Comme chaque année, il est toujours difficile de faire un choix dans l’ensemble de la production annuelle. Voici mes photos préférées de 2019;  elles sont présentées en ordre de prise de vue.

Puisque j’ai débuté la rédaction d’un nouveau livre qui doit être publié à l’automne 2020, vous pourrez voir certaines de ces photos dans ce prochain volume.

J’espère que vous aurez autant de plaisir à visionner ces photos que j’en ai eu à les réaliser ainsi qu’à les sélectionner pour vous les présenter !

Dindon sauvage mâle, Rive Sud de Québec, janvier 2019

100-400mm f/4,5-5,6 II @ 278mm; 1/800, f/5,6, ISO 320

Main levée

Photo : Daniel Dupont

Lors de l’hiver 2018-2019, une troupe de Dindons sauvages a fréquenté notre cour arrière. Au plus fort des visites, nous avons eu 17 volatiles simultanément, dont ce mâle qui parade pour séduire une femelle. 

Colibri de Rivoli femelle, Costa Rica, février 2019

300mm f/2,8 II + 1,4x; 1/40, f/11, ISO 125.

4 flashs

Trépied

Photo : Daniel Dupont

Lors de l’atelier que j’ai animé au Costa Rica en février 2019, nous avons photographié des colibris en employant un système de multiflashs. Cinq flashs sont positionnés au pourtour d’une fleur et, lors du déclenchement de ceux-ci, la courte durée de l’éclair permet de figer complètement les ailes des colibris. Nous utiliserons à nouveau cette technique en février prochain.

Rainette aux yeux rouges, Costa Rica, février 2019

100-400mm f/4,5-5,6 II @ 400mm; 1/125, f/8, ISO 800

Flash

Main levée et stabilisation

Photo : Daniel Dupont

La rencontre de cette Rainette aux yeux rouges a été mémorable pour tous les participants à l’atelier 2019. Nous avons photographié 5  espèces de batraciens, dont celle-ci qui fut collaboratrice.

Toucan de Swainson, Costa Rica, février 2019

500mm f/4 II ; 1/1000, f/5,6, ISO 1600.

Flash et Better Beamer

Trépied

Photo : Daniel Dupont

Les Toucans demeurent pour moi des espèces incontournables du Costa Rica. Nous avons eu le bonheur d’assister à une scène d’intimité entre un mâle et une femelle Toucan de Swainson. Ceux-ci se sont même accouplés devant nos caméras.

Sarcoramphe roi (King Vulture), Costa Rica, février 2019

500mm f/4 II + 1,4x; 1/1250, f/5,6, ISO 500.

Trépied

Photo : Daniel Dupont

C’était la première fois que j’avais la chance de photographier le Sarcoramphe roi (King Vulture). Pour un oiseau charognard, il est tout de même spectaculaire et plus impressionnant que l’urubu à tête rouge.

Le propriétaire de l’endroit dispose des carcasses de porc devant une cache afin d’y attirer des urubus et le Sarcoramphe roi. En 2019, tous les participants à la formation ont photographié cette espèce. Nous visiterons à nouveau ce site en février prochain.

Balbuzard pêcheur, Floride

500mm f/4 II + 1,4x III; 1/2500, f/ 8, ISO 500.

Main levée

Photo: Daniel Dupont

Le Balbuzard pêcheur est omniprésent en Floride et je le photographie pratiquement chaque année. Celui-ci nous a survolés à la fin d’une sortie en aéroglisseur qui demeurera impérissable dans les souvenirs de tous les participants.

Bec-en-ciseau noir, Floride

500mm f/4 II + 1,4x III; 1/1600, f/8, ISO 500

Main levée

Photo: Daniel Dupont

J’ai photographié cette espèce à de multiples reprises, mais c’est la première fois que je la photographie sous une lumière aussi belle. Pour réussir à le photographier pendant qu’il pêche en laissant sa mandibule inférieure couper la surface, il ne doit pas y avoir la moindre vague sur l’eau. 

Grues du Canada, Floride

500mm f/4 II + 1,4x III; 1/1000, f/8, ISO 400.

Flash et Better Beamer

Trépied

Photo: Daniel Dupont

En mars dernier, nous avons eu l’opportunité de photographier la dance nuptiale des Grues du Canada. Un des adultes se saisit d’une brindille et la lance dans les airs. Un second oiseau la capte en vol et la relance. Cette danse peut durer pendant plusieurs minutes. 

C’était la deuxième fois que j’observais ce comportement et la première fois que j’étais en mesure de le photographier.

Paruline du Kentucky, Ontario, mai 2019

500mm f/4 II + 1,4x; 1/1000, f/5,6, ISO 1250

Flash et Better Beamer

Main levée

Photo : Daniel Dupont

L’observation de la Paruline du Kentucky relève de la chance. Elle est furtive, demeure plus souvent au sol que posée sur une branche et ne se positionne à découvert que pour de brefs instants. 

J’ai eu la chance de pointer mon objectif pendant quelques secondes, ce qui fut suffisant afin de réussir cette photo.

Château de Chenonceau, France, mai 2019

16-35mm f/2,8 II @ 16mm; 1/40 sec, f/11, ISO 200

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Télécommande et niveau

Photo: Daniel Dupont

Le château de Chenonceau, qui enjambe le Cher, offre la possibilité de jouer avec les réflexions, ce qui ajoute une touche artistique aux images. Lors de la conversion de l’image de RAW à TIF, j’ai décidé de tenter la version en noir et blanc.

J’aime beaucoup le rendu final !

Paris, France, mai 2019

24-70mm f/2,8 II @ 70mm; 1/400 sec, f/11, ISO 250

Main levée

Photo: Daniel Dupont

Lorsque je suis arrivé sur le toit d’un l’immeuble, j’ai été impressionné par la vue sur Paris. J’ai alors décidé de tenter une série de photos afin de créer une image panoramique. Le ciel étant légèrement couvert, j’ai aussi décidé d’employer le mode HDR directement sur le boîtier.

N’ayant pas de trépied, j’ai réalisé les prises de vues à main levée, ce qui m’obligeait d’employer une vitesse plus rapide afin d’éviter les flous de bougé.

Cette image a nécessité l’emploi de différentes techniques qui devaient toutes être bien maîtrisées.

Paris, France, mai 2019

24-70mm f/2,8 II @ 70mm; 8 sec, f/22, ISO 200

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Télécommande et niveau

Photo: Daniel Dupont

J’ai toujours beaucoup aimé réaliser des photos de nuit et Paris fut un magnifique terrain de jeux. La vitesse de 8 secondes a créé un flou de bougé sur les personnages au premier plan, ce qui ajoute une touche artistique à l’image.

Chevaux, Islande, juin 2020

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 114mm; 1/1600 sec, f/5,6, ISO 400

Main levée

Photo: Daniel Dupont

Nous roulions sur une route de campagne en Islande lorsque j’ai repéré une troupe de chevaux qui semblait lutter entre eux. Cette fraction de seconde est tout de même spectaculaire.

Glacier Jokulsarlon, Islande, mai 2019

70-200mm f/2,8 II @ 142mm; 1/80 sec, f/11, ISO 100

Filtre neutre graduel Lee 0,6S

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Photo: Daniel Dupont

Le glacier Jokulsarlon est immense et il est possible de le photographier à quelques endroits. Le positionnement du bloc de glace bleu au premier plan ajoute une touche de couleur qui illumine la photo. 

Phalarope à bec étroit, Islande, mai 2018

100-400mm f/3,5-5,6 II @ 300mm; 1/2000 sec, f/5,6, ISO 400

Main levée

Photo: Daniel Dupont

Lors du repérage effectué en 2018, j’avais découvert un marais où il était possible de photographier des Phalaropes à bec étroit. Cette année, il y en avait plusieurs qui s’alimentaient au même endroit et nous avons tous été en mesure de les photographier. Ce fut l’un de mes moments forts de cette formation en Islande.

Macareux moine, Île aux Perroquets, juillet 2019

500mm f/4 II, f/10, 1/2000 sec, ISO 800

Main levée

Photo : Daniel Dupont

Lors de l’atelier sur la Côte-Nord que j’ai animé en juillet dernier, nous avons eu plusieurs occasions de photographier des Macareux moines en vol, dont celui-ci prenant son envol. 

Charlevoix, août 2019

24-70mm f/2,8 II @ 28mm, f/22, 1/40 sec, ISO 100

Filtre neutre graduel Lee 0,6S

Trépied Vanguard Alta Pro 283 CT, tête Vanguard BBH 200

Télécommande et niveau

Photo : Daniel Dupont

L’inclusion du soleil dans cette composition améliore le rendu de l’image. Malgré le fait qu’il ne représente qu’un faible pourcentage de la photo, il demeure un point d’attraction indéniable pour le regard, surtout que les rayons sont visibles.

Cascade, Îles de la Madeleine, août 2019

11-24mm f/4 @ 12mm; 1/3 sec, f/11, ISO 100

Filtre neutre Lee Little Stopper, filtre neutre graduel Lee 0,6S

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Photo: Daniel Dupont

Lors du repérage aux Îles de la Madeleine, j’ai trouvé l’une des rares cascades de archipel. L’emploi d’une vitesse lente assure un filé dans l’eau et dans les nuages, ce qui ajoute une touche artistique à cette photo.

Il reste deux places de disponibles pour cette destination que j’animerai en août prochain.

Sentier pédestre, Îles de la Madeleine, août 2019

11-24mm f/4 @ 17mm; 1,3 sec, f/11, ISO 100

Filtre neutre Lee Little Stopper, filtre neutre graduel Lee 0,6S

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Photo: Daniel Dupont

Dans certains secteurs des Îles de la Madeleine, des dunes de sable couvertes d’herbages protègent le territoire contre l’érosion. Lorsque j’ai aperçu ce sentier, j’ai immédiatement cadré en vertical et employé un filtre neutre graduel afin de maximiser l’impact des nuages.

Lever de soleil, Îles de la Madeleine, août 2019

11-24mm f/4 @ 14mm; 2 sec, f/22, ISO 100

Filtre neutre graduel Lee 0,9M

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Photo: Daniel Dupont

Je suis arrivé à ce site à la noirceur dans l’espoir de capter les premiers rayons du soleil. J’ai par la suite choisi mon nouvel objectif grand angulaire afin d’inclure un premier plan, ce qui ajoute une touche artistique à la photo.

L’utilisation du filtre graduel permet d’équilibrer la différence de luminosité entre le ciel et la mer et rend les rayons du soleil plus visibles.

Coucher de soleil, Afrique du Sud, septembre 2019

100-400mm f/4,5-5,6 II @ 263mm; 1/1600, f/5,6, ISO 500.

Main levée depuis le véhicule safari

Photo: Daniel Dupont

Lorsque j’ai aperçu ce Pygargue vocifère perché en bordure de la route, j’ai immédiatement pensé faire une photo en silhouette avec le soleil. 

Pour réaliser une image comme celle-ci, employez la visée arrière afin de protéger vos yeux de la puissance des rayons du soleil et assurez-vous de sélectionner une ouverture de f/16 ou f/22.

Girafe, Afrique du Sud, septembre 2019

500mm f/4 II + 1,4x III; 1/1600, f/5,6, ISO 500.

Main levée depuis le véhicule safari

Photo: Daniel Dupont

Nous étions à photographier une troupe de Babouins chacmas lorsque j’ai aperçu cette girafe qui s’apprêtait à traverser la route de terre devant nous. Puisque la vitre avant du véhicule était abaissée, nous avons tous pu photographier celle-ci en demeurant bien assis sur notre siège. 

Jacana d’Afrique, Afrique du Sud, septembre 2019

500mm f/4 II + 1,4x III; 1/1250, f/5,6, ISO 500.

Main levée depuis le véhicule safari

Photo: Daniel Dupont

Nous avons photographié ce Jacana d’Afrique à l’un des points d’eau du parc Kruger. Nous avons stationné le véhicule en bordure d’une digue en béton, qui crée un bassin dans un ruisseau et qui nous permet de photographier pratiquement au niveau de l’eau. 

J’ai employé une vitesse assez rapide pour figer le sujet tout en m’assurant d’avoir aussi cadré la réflexion de l’oiseau sur l’eau. Nous visiterons ce site à nouveau en septembre prochain.

Touraco à huppe splendide, Afrique du Sud, septembre 2018

100-400mm f/4,5-5,6 II; 1/800, f/5,6, ISO 400.

Main levée depuis le véhicule safari

Photo: Daniel Dupont

Lorsque nous avons aperçu les Touracos en vol, nous avons tous été impressionnés par les couleurs de leur plumage. Le couple s’est posé dans un arbre près de nous dans un village d’hébergement et nous avons pu l’approcher pour le photographier.

Nous visiterons aussi ce village lors du safari photo que j’animerai en Afrique du Sud en septembre prochain.

Léopard, Afrique du Sud, septembre 2019

500mm f/4 II + 1,4x; 1/800, f/5,6, ISO 1250

Main levée depuis le véhicule safari

Photo: Daniel Dupont

En six voyages dans le parc, c’était la première fois que je photographiais un Léopard aussi dégagé et paisible. Ils se retrouvent souvent dans des arbres, ou cachés sous le feuillage d’un arbuste, voire même marchant en bordure d’une route, mais rarement couchés complètement à découvert à faible distance et cela pendant plusieurs minutes.

Lions immatures, Afrique du Sud, septembre 2019

70-200mm f/2,8 II @ 200mm; 1/640, f/2,8, ISO 1000

Main levée depuis le véhicule safari

Photo: Daniel Dupont

Un des points fabuleux du parc Kruger, c’est qu’il peut nous réserver des surprises à chaque détour de la route. Un matin de septembre dernier, nous avons découvert deux jeunes lions immatures qui étaient couchés sur une route asphaltée qui conserve la chaleur pendant la nuit. 

Ils nous ont laissé approcher avec le véhicule, ce qui nous a permis de les photographier. Après quelques minutes, ils se sont déplacés dans la végétation en bordure de la route et ont pris cette position.

Guépard, Afrique du Sud, septembre 2019

500mm f/4 II + 1,4x; 1/1000, f/5,6, ISO 1000

Main levée depuis le véhicule safari

Photo: Daniel Dupont

Nous avons fait la rencontre d’un couple de Guépards qui était en chasse en bordure de l’un des chemins de terre qui sillonnent le parc. Nous les avons suivis sur environ 500 mètres et nous avons réussi plusieurs photos de leur démarche pour le moins féline, mais aussi celui-ci qui s’est couché sur une termitière.

Coucher de soleil, Maine, octobre 2019

24-70mm f/2,8 II @ 35mm; 1/2 sec, f/16, ISO 100

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Télécommande et niveau

Photo : Daniel Dupont

Nous étions en route en direction de l’hôtel lorsque j’ai aperçu du coin de l’œil les reflets des couleurs du coucher de soleil. J’ai aussitôt arrêté le véhicule dans un stationnement en bordure de la route tout en donnant les consignes concernant le matériel : objectif, trépied et importance de la symétrie du cadrage. 

Nous avons eu quelques minutes d’extase avant que la lumière décline et que le spectacle soit terminé.

Québec, décembre 2019

11-24mm f/4 @ 12mm; 13 sec, f/16, ISO 100

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Photo: Daniel Dupont

Comme chaque année, j’ai animé au début décembre un atelier de photo de nuit dans le vieux Québec. J’en ai alors profité pour expliquer comment employer un flash afin d’éclairer le premier plan d’une image.

J’ai déclenché le flash manuellement à 25 reprises en me déplaçant en m’assurant que les chaises seraient éclairées uniformément. Pour obtenir plus d’information sur la procédure à suivre référez-vous à mon livre « Techniques photo » dans le chapitre traitant de la photo de nuit.

Coup de cœur 2019

Macareux moine, Île aux Perroquets, juillet 2019

500mm f/4 II + 1,4x, f/8, 1/1250 sec, ISO 250

Flash et Better Beamer

Main levée

Photo : Daniel Dupont

Alors que nous nous apprêtions à quitter l’Île aux Perroquets sur la Côte-Nord en juillet dernier, j’ai aperçu ce Macareux moine qui me semblait suffisamment proche pour lui tirer le portrait.

J’ai employé un flash afin de faire ressortir les couleurs du bec et du pourtour des yeux qui sont pour moi une beauté de la nature. Notez que je n’ai pas recadré cette photo.

Pygargues vocifères, Afrique du Sud, septembre 2018

500mm f/4 II + 1,4x III; 1/1600, f/5,6, ISO 400.

Main levée depuis le camion safari

Photo: Daniel Dupont

Le Pygargue vocifère est comparable en dimension et poids à notre Pygargue à tête blanche. Nous avons eu l’occasion de photographier la pariade d’un couple qui semblait se courtiser.

En employant le mode d’exposition manuel, nous avons obtenu des détails dans le plumage de la tête des deux oiseaux, sans que le ciel gris pâle ne soit surexposé ou sous-exposé.

Ce sont indéniablement mes deux coups de cœur aviaires de 2019 ! 

Rhinocéros blanc, Afrique du Sud, septembre 2019

500mm f/4 II + 1,4x III; 1/1600, f/5,6, ISO 400.

Main levée depuis le camion safari

Photo: Daniel Dupont

Les rhinocéros blancs sont malheureusement traqués par des braconniers qui sont intéressés par leurs cornes. Celles-ci auraient supposément un effet salvateur pour les Asiatiques vieillissants.

Les difficultés qu’ils rencontrent sont aussi reliées à leur taux de reproduction. Les jeunes demeurent avec la femelle pendant 4 ans avant d’être en mesure d’affronter les rigueurs de la savane. La femelle ne peut donc avoir qu’un jeune aux quatre à cinq ans. 

Nous avons photographié celui-ci en bordure d’une digue qui nous permettait d’être pratiquement à la hauteur de l’animal.

C’est mon coup de cœur pour ma photo animalière préférée de 2019 ! 

Lever de soleil, Nouveau-Brunswick, août 2019

24-70mm f/2,8 II @ 70mm, f/16, 1/4 sec, ISO 100

Filtre neutre graduel Lee 0,9S

Trépied Vanguard Alta Pro 283 CT, tête Vanguard BBH 200

Télécommande et niveau

Photo: Daniel Dupont

La veille, nous avions repéré deux endroits possibles pour les photos du lever de soleil. Nous nous sommes rendus au premier site et la brume qui le recouvrait s’évaporant rapidement, nous avons opté pour la deuxième possibilité.

Les teintes jaunâtres créées par le soleil ajoutent une touche des plus intéressantes. Pour m’assurer d’avoir du détail dans les rayons du soleil, j’ai employé un filtre neutre graduel Lee 0,9S.

Phare, Îles de la Madeleine, août 2019

11-24mm f/4 @ 12mm; 1/10 sec, f/16, ISO 100

Filtre neutre graduel Lee 0,6S

Trépied Vanguard 283 CT, tête Vanguard BBH-200

Photo: Daniel Dupont

En arrivant à ce phare, plutôt que de m’approcher de celui-ci, j’ai décidé de repérer les environs. J’ai alors découvert une arche dans l’eau et la possibilité de cadrer au grand angle afin d’inclure les deux éléments.

J’ai aussi employé un filtre neutre graduel afin de maximiser l’impact des nuages et d’obtenir une image plus artistique.

J’ai visité ce site à trois reprises, mais c’est cette image réalisée à mon premier passage qui demeure la plus intéressante.

Ce sont mes deux photos de paysage préférées de l’année 2019 !

J’espère que vous avez apprécié cette sélection de mes photos 2019.

J’aimerais bien lire vos commentaires et connaître quelle est votre photo préférée parmi cette sélection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *