Les Limicoles et les paysages du Bas-Saint-Laurent

À l’automne, le Bas-Saint-Laurent est reconnu comme un haut lieu de l’observation des Limicoles. Plusieurs espèces de pluviers et bécasseaux sont présentes sur les plages et grèves du secteur. L’espèce la plus spectaculaire est probablement le Courlis corlieu.

Bécasseau sanderling, Bas-Saint-Laurent
600mm f/4 + 2x; 1/1000, f/8, ISO 200.
Trépied, flash et Better Beamer
Photo: Daniel Dupont

 

Le Bécasseau sanderling à un mode d’alimentation particulier. Il se déplace en bordure des vagues afin de capturer de petites proies. Il est habituellement l’une des dernières espèces à passer dans le secteur lors la migration.

 

Les Limicoles et les paysages du Bas-Saint-Laurent 

Date : 7 au 9 septembre 2018.
Lieux : Bas-Saint-Laurent
Région : Entre Rimouski et Matane.
Coût : 675,00 $ + taxes.
Acompte de réservation : 125,00 $.
Paiement final : 1er août 2018.
Nombre de places : 6 places, reste 2 places.

 

Coût pour les conjoints accompagnateurs et qui ne font pas de photos : 250,00 $ plus taxes.

Prendre note : Le transport, la nourriture et l’hébergement ne sont pas inclus.

Pour réserver

 

Lors du dernier atelier que j’y ai animé, nous y avons photographié 11 espèces de Limicoles, dont le Courlis corlieu, le Bécasseau de Baird, le Bécasseau à poitrine cendrée et le Bécasseau maubèche. La photo de Limicoles étant directement reliée à la marée, j’ajusterai l’horaire en fonction de celle-ci.

Le paysage :

Cette année, j’offrirai un atelier mixte, combinant oiseaux et paysages. Nous ferons une ou deux séances de photos de coucher de soleil et un après-midi de photographie de paysages.

Je démontrerai comment utiliser les filtres neutres pour saisir le mouvement dans les vagues et ainsi obtenir des photos plus artistiques. Nous travaillerons aussi l’utilisation des filtres neutres graduels afin d’obtenir une meilleure exposition.

La combinaison des deux genres photographiques permettra aux participants d’augmenter les opportunités photo tout en exploitant les meilleures périodes de la journée.

 

Bas-Saint-Laurent
70-200mm f/4 ; 1/100, f/8, ISO 320.
Trépied Vanguard Alta pro 283 CT et tête Vanguard SBH-100
Photo: Daniel Dupont

 

Nous ferons une sortie le vendredi soir pour photographier le coucher de soleil. Au préalable, j’aurai fait du repérage pour trouver un premier plan intéressant comme cette église. J’ajusterai l’horaire en fonction des conditions météo.

 

Bas-Saint-Laurent
24-70mm f/2,8 II @ 47mm; 15 sec, f/22, ISO 100.
Trépied Vanguard Alta pro 283 CT et tête Vanguard SBH-100
Photo: Daniel Dupont

 

Nous pourrions aussi réaliser quelques photos de nuit si les conditions météo sont favorables.

 

Tournepierre à collier, Bas-Saint-Laurent
600mm f/4 + 2x; 1/1000, f/8, ISO 320.
Trépied
Flash, Better Beamer
Photo: Daniel Dupont

 

Les meilleurs secteurs varient d’une année à l’autre en fonction de la présence de nourriture. La quantité de varech et de sable sur les plages varie aussi en fonction de la puissance des marées. Pour bien réussir votre visite dans cette magnifique région, il est important de bien prendre en compte ces éléments et de savoir les interpréter.

Comme à mon habitude lors des ateliers, j’arriverai sur place une ou deux journées avant l’atelier pour faire un repérage précis des meilleurs sites.

 

Courlis corlieu, Bas-Saint-Laurent
600mm f/4 + 1,4x; 1/1000, f/8, ISO 320.
Trépied, flash et Better Beamer
Photo: Daniel Dupont

 

Il est donc très utile de participer à un atelier avec un photographe professionnel enseignant qui connaît les secteurs les plus intéressants afin de maximiser les possibilités de photos. Il est toujours possible d’observer et de photographier une espèce plus rare.

De plus, certaines valeurs sûres comme les Tournepierres à collier, les Bécasseaux minuscules et les Bécasseaux semipalmés sont généralement présents chaque automne.

 

Engoulevent d’Amérique, Bas-Saint-Laurent
600mm f/4 + 1,4x; 1/1250, f/5,6, ISO 640.
Main levée
Photo: Daniel Dupont

 

Lors de l’un des ateliers que j’ai animés, nous avons eu la chance de trouver un groupe de six Engoulevents d’Amérique qui semblaient en migration. Tous les participants ont eu l’occasion de réaliser de très bonnes photos de cet oiseau généralement nocturne. 

Lors d’un autre atelier, nous avions photographié un Labbe à longue queue dans le même secteur. Le Bas-Saint-Laurent peut toujours nous réserver une surprise.

 

Bécasseau minuscule, Bas-Saint-Laurent
600mm f/4 + 2x; 1/500, f/9 ISO 200.
Trépied
Flash, Better Beamer
Photo: Daniel Dupont

 

Le Bécasseau minuscule est aussi généralement présent dans le secteur chaque automne.

Un atelier de trois jours permet des périodes de prises de vues suivies d’analyses ou évaluations de vos résultats, ce qui vous donnera l’occasion d’optimiser vos techniques et de comparer les résultats d’une journée à l’autre.

 

Pluvier semipalmé, Bas-Saint-Laurent
600mm f/4 + 1,4x; 1/800, f/8, ISO 400.
Trépied, flash et Better Beamer
Photo: Daniel Dupont
 

 Le Pluvier semipalmé est l’une des espèces de limicoles les plus abondantes dans le secteur à cette période de l’année.

Espèces possibles : Bécasseau minuscule, Bécasseau semipalmé, Bécasseau à croupion blanc, Bécasseau à poitrine cendrée, Bécasseau à échasses, Bécasseau variable, Bécasseau sanderling, Bécasseau de Baird, Bécasseau maubèche, Bécassin roux, Pluvier semipalmé, Grand Chevalier, Petit Chevalier, Chevalier grivelé, Courlis corlieu, Tournepierre à collier.

 

Fleuve Saint-Laurent
24-105mm f/4 ; 4 sec, f/22, ISO 100.
Filtre polarisant, neutre Lee 0,9.
Trépied Vanguard Alta pro 283 CT et tête Vanguard SBH-100
Niveau et télécommande.
Photo: Daniel Dupont

 

Nous passerons un ou deux après-midis à réaliser des photos de paysages. J’expliquerai alors comment bien employer les filtres neutres et neutres graduels afin d’obtenir des photos plus artistiques. 

Nous ajusterons l’horaire de prise de vue selon les conditions météo, la présence des oiseaux et surtout la marée.

Nous serons de retour à Québec le 9 septembre entre 17h et 18h.

 

Fleuve Saint-Laurent
24-70mm f/2,8 II @ 57mm; 2 sec, f/22, ISO 100.
Filtre polarisant, filtre neutre Lee 0,9, filtre neutre graduel Lee 0,6H
Trépied Vanguard Alta pro 283 CT et tête Vanguard BBH-200
Niveau et télécommande.
Photo: Daniel Dupont

 

Si les conditions météo nous le permettent, nous pourrions faire des photos de deux couchers de soleil.

 

Grand Chevalier, Bas-Saint-Laurent
600mm f/4 + 2x; 1/800, f/8, ISO 200.
Trépied, flash et Better Beamer
Photo: Daniel Dupont

 

Le Grand Chevalier est aussi relativement abondant dans la région et nous devrions avoir des occasions de le photographier.

 

Info après réservation :

À la suite de votre réservation, je vous remettrai des informations plus détaillées concernant l’horaire prévu, ainsi que l’adresse de l’hôtel où nous coucherons. Je ferai les réservations d’hôtel pour l’ensemble des nuits et je vous confirmerai votre réservation avant le départ.

Je vous enverrai aussi une liste de choses utiles à ne pas oublier pour l’atelier, telles que type de vêtements, bottes de pluie, chaussures, etc. 

Les repas :

Nous prenons généralement le dîner ensemble, ce qui permet un échange entre les participants. Je suis toujours disponible pour répondre à vos questions lors de cette période. La pause dîner est généralement entre 11h00 et 13h30. Nous profitons aussi de cette pause pour nous déplacer d’un site à l’autre.

Pour le repas du soir, vous êtes libre de souper avec le groupe, mais si vous préférez un autre restaurant, ou que vous êtes accompagné de votre conjoint ou conjointe, vous serez libre de vos choix.

 

Les Limicoles et les paysages du Bas-Saint-Laurent 

Date : 7 au 9 septembre 2018.
Lieux : Bas-Saint-Laurent
Région : Entre Rimouski et Matane.
Coût : 675,00 $ + taxes.
Acompte de réservation : 125,00 $.
Paiement final : 1er août 2018.
Nombre de places : 6 places, reste 2 places.

 

Coût pour les conjoints accompagnateurs et qui ne font pas de photos : 250,00 $ plus taxes.

Prendre note : Le transport, la nourriture et l’hébergement ne sont pas inclus.

Pour réserver