La Floride 2019

J’animerai un atelier de 6 jours de photographie d’oiseaux en Floride du 10 au 15 mars. Nous visiterons un vaste territoire et devrions être en mesure de photographier entre 50 et 75 espèces d’oiseaux illustrant une gamme de comportements diversifiés.

Je prévois faire deux sorties en bateau, une en aéroglisseur et la seconde avec un ponton. Nous y ferons des photos d’oiseaux en vol, dont des Milans des marais et des Balbuzards pêcheurs. 

 

Milan des marais mâle, Floride
500mm f/4 II + 1,4x III; 1/2000, f/ 8, ISO 640
Main levée depuis un aéroglisseur
Photo: Daniel Dupont

 

Le Milan des marais à une alimentation particulière. Il pêche un mollusque de la grosseur d’une pomme qui vit accroché à la végétation à fleur d’eau. Cette espèce n’est présente que sur les lacs de bonnes dimensions et dont le niveau d’eau est contrôlé, ce qui crée un habitat intéressant pour ces proies.

 

La Floride 2019

Date : 10 au 15 mars 2019.

Coût : 1500,00 $ + taxes.

Acompte de réservation : 400,00 $.

Paiement final : 15 janvier 2019.

Nombre de places : 6 places, reste 2 places.

Vous devez prévoir entre 40,00 et 60,00 $ par jour pour les repas et de 85,00 $ à 150,00 $ par jour pour l’hébergement selon la ville où nous coucherons.

Coût pour les conjoints accompagnateurs qui ne font pas de photos : 400,00 $ plus taxes.

Prendre note : Le transport, la nourriture, l’hébergement et les sorties en bateaux ne sont pas inclus.

Il est possible de faire du covoiturage sur place; j’irai alors vous chercher à l’aéroport le 9 mars et vous y reconduire le samedi 16 mars.

Coût : 300,00 $ + taxes par personne. 

 

Matériel recommandé :  

Objectif pour les oiseaux :

Objectif :

  • 300mm, 400mm, 500mm, 600mm, ou équivalent. L’année dernière, j’ai fait les photos des oiseaux en vol avec un 300mm + 1,4x ou avec le 500mm.
  • Un objectif 100-400mm ou équivalent serait aussi une bonne alternative.
  • Trépied et tête pendulaire, fortement recommandée.
  • Flash et Better Beamer, fortement recommandé.
  •  

Formations théoriques et pratiques recommandées avant de participer à cet atelier :

Ces formations ne sont pas obligatoires, mais vous permettront d’obtenir de meilleurs résultats et d’intégrer plus facilement les apprentissages sur le terrain.

Cours théorique :                                                              

Pour réservation

daniel@danieldupont.ca

 

Anhinga d’Amérique mâle, Floride
500mm f/4 II + 1,4x III; 1/1250, f/ 5,6, ISO 800.
Flash et Better Beamer
Main levée
Photo: Daniel Dupont
 

Lors de l’atelier, nous passerons quelques heures dans une tour. Cette position élevée nous permet souvent d’être plus haut que les oiseaux, ce qui offre une perspective et des cadrages différents, dont ce gros plan d’un Anhinga d’Amérique mâle.

 

L’atelier

Je fréquente la Floride depuis 19 ans et j’y ai passé plus de 56 semaines à parcourir le territoire et à photographier sa faune aviaire.  Je connais donc très bien les divers secteurs que nous allons explorer lors de l’atelier. En 2019, je prévois y faire près de 3 semaines de photo.

En participant à cet atelier, vous pourrez enfin réaliser votre rêve : vivre un safari photo dans un univers semitropical et très différent de celui auquel vous êtes habitué. L’avantage de participer à un atelier photo avec un photographe professionnel est d’améliorer le côté technique et artistique de vos photos et d’optimiser l’utilisation de votre temps et de vos énergies.

J’encadrerai le groupe et vous conseillerai chaque jour en fonction des situations et des conditions de prise de vue afin que cette expérience demeure mémorable. Vous apprendrez aussi comment faire l’approche d’espèces très variées et vous pourrez par la suite appliquer ces connaissances lors de vos prochaines sorties.

 

Balbuzard pêcheur, Floride
500mm f/4 II + 1,4x III; 1/2000, f/ 5,6, ISO 320.
Main levée
Photo: Daniel Dupont

 

Ce que j’apprécie le plus de la photographie d’oiseaux est de pouvoir illustrer des comportements. Souvent, une simple fraction de seconde fait la différence entre une photo ordinaire et une photo spectaculaire.

J’offrirai un parcours incluant les meilleurs sites de la côte Ouest, du centre et de la côte Est. Ces sites vous permettront de photographier les espèces vedettes suivantes : la Chevêche des terriers, le Balbuzard pêcheur en vol, Milan des marais en vol, les Pygargues à tête blanche adultes, la Spatule rosée, de nombreuses espèces d’échassiers en vol avec possiblement des matériaux pour le nid et possiblement l’Aigrette roussâtre.

 

Pygargue à tête blanche, Floride
500mm f/4 II + 1,4x III; 1/2000, f/ 5,6, ISO 320.
Main levée
Photo: Daniel Dupont

 

Le Pygargue à tête blanche est présent dans plusieurs des marais que nous visiterons. Celui-ci était posé sur un piquet et nous sommes passés à moins de 20 mètres de lui en aéroglisseur.

Nous devons une sortie en aéroglisseur dans le but de photographier le rare et menacé Milan des marais.

 

Milan des marais mâle, Floride
500mm f/4 II + 1,4x III; 1/2000, f/ 8, ISO 640
Main levée depuis un aéroglisseur
Photo: Daniel Dupont
 

Ce Milan des marais mâle transporte des matériaux pour la construction du nid. Si nous sommes chanceux, nous aurons l’occasion de voir un nid de cette espèce.

Comme chaque année, je serai sur place une semaine avant le début des ateliers et je serai en mesure de faire une tournée des sites afin d’en évaluer la qualité et la pertinence d’y revenir avec le groupe.

 

Balbuzard pêcheur, Floride
500mm f/4 II + 1,4x III; 1/2000, f/ 5,6, ISO 500.
Main levée
Photo: Daniel Dupont
 

La présence de nombreux nids en bordure de ce lac peut offrir des opportunités de photos comme celle-ci où un couple vole en tandem.

Nous prévoyons faire une sortie en ponton pour photographier le Balbuzard pêcheur. Il y a plus de 250 nids de cette espèce en bordure du lac où nous ferons la sortie. Nous pourrons donc le photographier en vol et probablement aussi des jeunes au nid.

Je vous propose donc un horaire que j’adapterai en fonction des conditions météo. En général, en Floride, l’hiver est une saison sèche; plusieurs des marais sont pratiquement à sec.

Selon les années, il est toujours possible que le niveau d’eau de certains marais soit trop élevé pour attirer les oiseaux. Je connais plusieurs sites secondaires pour chacune des régions que nous visiterons, ce qui assure la réussite de l’atelier.

 

Héron vert, Floride
500mm f/4 II + 1,4x III; 1/1600, f/ 6,3, ISO 400.
Flash et Better Beamer
Main levée
Photo: Daniel Dupont

 

À certains des sites que nous visiterons, les oiseaux sont habitués à la présence humaine et il est possible de les photographier en gros plan.

Lors de cet atelier, nous visiterons plusieurs marais et habitats typiques de la Floride. Vous devriez être en mesure de photographier entre 50 et 75 espèces d’oiseaux en pleine activité et affichant une variété de comportements : accouplement, alimentation, chasse, chant, nidification, pêche, vol.

La majorité des participants des années antérieures ont réussi de très bonnes photos de plusieurs espèces en vol. l’horaire est conçu afin de profiter au maximum de votre temps et concentrer les déplacements sur l’heure du midi lorsque la lumière est trop forte pour permettre de bonnes photos. Vous devriez faire plus de 8 heures de photographie par jour.

Nous débuterons et terminerons l’atelier dans le centre de la Floride. Nous visiterons de nombreux sites de nidification d’échassiers. Nous devrions être en mesure de faire des photos de plusieurs espèces en vol. Nous visiterons plusieurs sites en alternance afin de profiter de la meilleure lumière possible.

 

 

Caracara du Nord immature, Floride mars 2016
200-400mm f/4 II + 1,4x @ 560mm ; 1/1250, f/5,6, ISO 640.
Main levée
Photo: Daniel Dupont

 

Lors des trajets routiers, nous traverserons des secteurs intéressants pour le Milan à queue fourchue et pour le Caracara du Nord. Nous pourrions donc avoir des occasions de photographier ces espèces.

Nous visiterons des parcs urbains où il est possible de photographier de nombreuses espèces qui sont habituées à la présence humaine. Dans l’un des parcs, il est possible d’y photographier le photogénique Passerin nonpareil. On y trouve aussi le Passerin indigo, le Cardinal rouge, le Moqueur chat, la Tourterelle triste, la Tourterelle turque et le Pic à ventre roux.

Chevêche des terriers, Floride
500mm f/4 II + 1,4x III; 1/800, f/ 8, ISO 400.
Flash et Better Beamer
Trépied
Photo: Daniel Dupont

 

Nous visiterons un secteur où il est possible de photographier la magnifique Chevêche des terriers. Nous y consacrerons une matinée afin de s’assurer que tous les participants ont de belles photos.

Je vérifierai régulièrement vos photos directement sur votre appareil, et vous conseillerai pour la composition ainsi que pour l’ajustement de l’exposition. J’expliquerai entre autres l’importance de l’analyse de l’histogramme.

Pendant le séjour sur la Côte Est, nous visiterons 3 ou 4 parcs. Chacun d’eux offre des possibilités différentes en termes d’espèces et d’environnement. Dans certains cas, nous irons photographier une ou des espèces vedettes que nous ne retrouverons pas ailleurs pendant l’atelier.

Pour d’autres parcs, la beauté de l’environnement nous permettra de capter des images esthétiques. Dans l’un des marais, il est possible de photographier des nids de Grand Héron, de Grande Aigrette, de Spatule rosée, de Tantale d’Amérique et de plusieurs autres espèces d’échassiers.

 

Spatule rosée, Floride
500mm f/4 II + 1,4x III; 1/2000, f/ 5,6, ISO 320.
Main levée
Photo: Daniel Dupont
 

La Spatule rosée a un mode d’alimentation assez particulier : elle déplace son bec dans l’eau en mouvement semi-circulaire et se saisit des petites proies qui passent à sa portée.

Nous visiterons un parc où il est possible de photographier, entre autres, le Geai à gorge blanche. Cette espèce endémique (présente seulement en Floride) colonise quelques secteurs de l’État. Ces geais vivent en clan familial et les jeunes de l’année précédente aident les parents à nourrir la nouvelle nichée.

 

Geai à gorge blanche, Floride mars 2016
500mm f/4 II + 1,4x ; 1/1600, f/5,6, ISO 320.
Main levée
Photo: Daniel Dupont

 

Le Geai à gorge blanche est une espèce profitant d’une protection spéciale en Floride. Pour assurer sa survie, des secteurs sont brûlés régulièrement afin de lui fournir un habitat adéquat. J’ai photographié celui-ci sur des branches partiellement calcinées, au lendemain d’un brûlis.

Nous visiterons aussi un de mes sites préférés sur la côte Est pour photographier l’Aigrette bleue, l’Aigrette neigeuse et l’Ibis blanc.

 

Héron garde-boeuf, Floride mars 2016
500mm f/4 II + 1,4x ; 1/2000, f/5,6, ISO 250.
Trépied
Photo: Daniel Dupont

 

Si nous rencontrons des situations de prise de vues similaires, j’en profiterai pour expliquer l’importance de l’emploi du mode manuel d’exposition. En mode priorité à l’ouverture ou à la vitesse, le posemètre aurait ramené la combinaison d’exposition afin d’obtenir du gris moyen. L’arrière-plan noir sur la photo aurait été gris et le plumage du Héron garde-bœuf beaucoup moins éclatant.

Nous visiterons aussi un de mes marais préférés. La visite se fera en voiture et nous devrions être en mesure de photographier plusieurs espèces intéressantes, dont le Pygargue à tête blanche, le Balbuzard pêcheur, le Caracara du Nord, la Buse à épaulettes, le Busard Saint-Martin, la Grue du Canada, le Courlan brun, le Petit Blongios ainsi que plusieurs espèces de canards et d’échassiers.

 

Passerin nonpareil mâle, Floride mars 2016
500mm f/4 II + 1,4x ; 1/400, f/ 5,6, ISO 500.
Flash et Better Beamer
Trépied
Photo: Daniel Dupont

 

Il est essentiel de bien connaître les sites d’alimentation de ce magnifique Passerin pour réaliser de telles photos. Lorsque nous le photographierons, j’insisterai sur l’importance de l’utilisation du flash.

 

Grue du Canada au nid, Floride
500mm f/4 II + 1,4x III; 1/1000, f/5,6, ISO 400.
Flash et Better Beamer
Trépied
Photo: Daniel Dupont
 

La Grue du Canada niche dans quelques-uns des marais que nous visiterons. Nous pourrions avoir l’opportunité de la photographier au nid ou si nous sommes chanceux, avec un poussin.

Nous nous déplacerons vers le centre de la Floride pour photographier des  espèces de terrain ouvert, comme la Sturnelle des prés, la Pie-grièche migratrice, le Moqueur polyglotte et la Grue du Canada.

Le Pygargue à tête blanche, l’Urubu à tête rouge et l’Urubu noir ainsi que le Caracara du Nord sont aussi présents dans le secteur. Il nous sera aussi possible d’y photographier le très rare Milan des marais.

 

Sturnelle des prés, Floride mars 2016
500mm f/4 + 1,4x ; 1/1600, f/8, ISO 640.
Flash et Better Beamer
Ground Pod et sac de fenêtre
Photo: Daniel Dupont

 

Au printemps, les Sturnelles mâles sont très actives pour séduire les femelles. En général, les mâles vocalisent sur des piquets de clôtures. Si nous sommes patients, nous pourrions les avoir posées au sol ou sur les fils des clôtures.

Nous visiterons à plus d’une reprise une colonie de nidification d’échassiers où il est possible de photographier des nids de plusieurs espèces, dont : la Grande Aigrette, l’Aigrette neigeuse, l’Aigrette bleue, l’Ibis blanc, le Héron garde-bœuf, Héron vert et la Spatule rosée.

Cet endroit est aussi fréquenté par l’Urubu à tête rouge et l’Urubu noir. L’année dernière, nous y avons aussi photographié le Milan à queue fourchue.

 

 

Grande Aigrette et poussin, Floride
500mm f/4 II + 1,4x III; 1/1000, f/ 8, ISO 800.
Flash et Better Beamer
Main levée
Photo: Daniel Dupont

 

Voici une image qui représente bien la Floride au printemps. Les Échassiers sont en période de nidification et en visitant les bons sites à la bonne heure, nous avons réussi à capter cette scène de l’adulte nourrissant ses jeunes.

 

Urubu à tête rouge, Floride
500mm f/4 II + 1,4x III; 1/2000, f/ 5,6, ISO 400.
Main levée
Photo: Daniel Dupont

 

Lors des ateliers de Floride, nous verrons comment améliorer votre technique de photographie d’oiseaux en vol. L’Urubu noir et l’Urubu à tête rouge sont omniprésents en Floride. L’Urubu noir est plus petit que son cousin l’Urubu à tête rouge, mais il est plus agressif. Nous visiterons un secteur très précis afin de les photographier en vol.

 

 

Tantale d’Amérique, Floride mars 2016
500mm f/4 + 1,4x ; 1/1000, f/6,3, ISO 400
Flash et Better Beamer
Main levée
Photo: Daniel Dupont

 

Les Tantales d’Amérique sont relativement abondants à cet endroit et nous devrions avoir des occasions de les photographier en vol.

 

Nous terminerons l’atelier le vendredi 15 mars vers 17h00.

 

Info après réservation :

Je vous enverrai la liste complète des oiseaux que j’ai photographiés lors des ateliers précédents, ainsi qu’une liste de choses utiles à ne pas oublier pour l’atelier, telles que  type de vêtements, chaussures, chapeau, etc.

L’hôtel :

Je ferai les réservations d’hôtel pour l’ensemble des participants. 

Les repas :

Nous prenons généralement le dîner ensemble, ce qui permet un échange entre les participants. Je suis toujours disponible pour répondre à vos questions lors de cette période. La pose dîner est généralement entre 11h00 et 13h30. Nous profitons aussi de cette pause pour nous déplacer d’un site à l’autre.

Pour le repas du soir, vous êtes libre de souper avec le groupe, mais si vous préférez un autre restaurant, ou que vous êtes accompagné de votre conjoint ou conjointe, vous serez libre de vos choix.

La majorité des déjeuners sont inclus dans le prix des chambres. Vous pourrez vous joindre à moi et à une partie du groupe pour déjeuner à l’hôtel. L’important est d’être prêt pour le rendez-vous matinal et de ne pas faire attendre le groupe.

Le transport :

Pour plusieurs des sites visités, nous photographierons de la voiture (je vous recommande donc l’emploi d’un sac de fenêtre).

Pour faciliter les déplacements, nous nous déplaçons en convoi. Je m’assure qu’il y ait une radio mobile par véhicule, ce qui permet de toujours rester en contact.  J’indique tout au long du parcours la route que nous emprunterons.

 

La Floride 2019

Date : 10 au 15 mars 2019.

Coût : 1500,00 $ + taxes.

Acompte de réservation : 400,00 $.

Paiement final : 15 janvier 2019.

Nombre de places : 6 places, reste 3 places.

 

Coût pour les conjoints accompagnateurs qui ne font pas de photos : 400,00 $ plus taxes.

Prendre note : Le transport, la nourriture, l’hébergement et les sorties en bateaux ne sont pas inclus.

Il est possible de faire du covoiturage sur place; j’irai alors vous chercher à l’aéroport le 9 mars et vous y reconduire le samedi 16 mars.

Coût : 300,00 $ + taxes par personne. 

 

Matériel recommandé :  

Objectif pour les oiseaux :

Objectif :

  • 300mm, 400mm, 500mm, 600mm, ou équivalent. L’année dernière, j’ai fait les photos des oiseaux en vol avec un 300mm + 1,4x ou avec le 500mm.
  • Un objectif 100-400mm ou équivalent serait aussi une bonne alternative.
  • Trépied et tête pendulaire, fortement recommandée.
  • Flash et Better Beamer, fortement recommandé.

Pour réservation

daniel@danieldupont.ca